Gite des Campenottes 
Présentation

        C'est dans une ancienne ferme en partie rénovée que nous avons le plaisir de vous accueillir au coeur d'un petit village typique du pays de Montbéliard, traversé par l'Euro Véloroute 6 et à moins de 10 minutes de l'autoroute A36.

        Ce gîte prévu pour recevoir jusqu'à neuf personnes, dispose d'un extérieur cloturé (en cours d'aménagement) pourvu d'un salon de jardin et d'un barbecue, il est composé au rez de chaussé d'une grande pièce à vivre (deux canapés, télévision...), d'un coin cuisine parfaitement équipé (four, lave-vaisselle, micro-ondes, cafetière, matériel de cuisine, etc...), et d'une salle de bain (douche, WC, meuble vasque, lave-linge...)

        Au premier, vous disposerez d'une chambre avec un lit double de 160 + rangements, et d'une chambre avec trois lits simples de 90 + dressing. Entre ces deux chambres un petit WC avec lave-mains.

        Au deuxième, deux chambres mansardées. L'une avec un lit double de 160 + rangements et l'autre avec deux lits simples de 90 + rangements.


La campenotte, mais qu'est-ce que c'est?

        Vous êtes surpris ? Les voilà les campenottes ! Vous dites plutôt jonquille ? C'est que vous n'êtes pas du pays de Montbéliard alors ! Cette jolie fleur du printemps est devenue l'emblème du pays de Montbéliard, c'est là d'ailleurs qu'elle serait née. Je vous raconte son histoire? Entre Bart et Bavans, dans une grotte sur le Mont-Bart, vivait un vieux druide Vivrax et sa fille Zaël. Tombée amoureuse d'un beau centurion romain, elle abandonna son père qui maudissait cette union, au sommet du Mont-Bart. Un matin, y voyant des corbeaux tournoyer, Zaël, inquiète, retourna au sommet et vit horrifiée le corps de son père mort. Elle le ramena dans la grotte et là, par magie, la voûte de la grotte s'effondra réunissant pour l'éternité le père et sa fille. Ainsi disparut le dernier druide du Mont-Bart. Quand on retrouva la faucille d'or du vieux druide aux abords de la grotte, quelqu'un voulut la ramasser et elle se réduisit en une très fine poussière que le vent dispersa. Ces minuscules particules d'or, touchant le sol, se transformèrent en petites fleurs jaunes : les campenottes.

Copyright A. Ferrand gite-des-campenottes-saint-maurice-colombier.com